été à jijel

Bienvenue sur mon blog

23 novembre, 2010

Le grand phare

Classé dans : Le grand phare — vac2010 @ 22:07

grandphare3.jpeg

grandphare1.jpeg

le grand phare
On ne peut visiter Jijel sans observer une halte, six kilomètres à l’ouest de la commune, au niveau du phare Ras El Afia ou le Grand Phare pour les habitués. Construit par Charles Salva, un tailleur de pierres, aux environs de 1865, le phare El Afia a été édifié pour signaler à l’ensemble de la navigation, les abords du port de Djidjelli, d’une part, et d’autre part deux écueils, particulièrement, dangereux, l’un, La Salamandre, situé au nord du phare, l’autre, le Banc des Kabyles, beaucoup plus au large et à l’ouest. La Salamandre porte le nom du bateau qui a sombré après avoir buté sur le récif. Quant au second, il doit son nom aux pèlerins venant de Bougie (Béjaïa) vers Philippeville (Skikda) afin de s’embarquer pour La Mecque. Le caboteur qui les transportait a été submergé à cet endroit par une lame de fond et a coulé à pic. La légende raconte que par temps clair, on peut voir ces pèlerins assis sur le récif, d’où l’appellation le “Banc des Kabyles”.
Jijel est non seulement un gigantesque site touristique, mais elle a également vu les siècles défiler sans que celle-ci soit altérée par le temps.

grandpharedejijel1.jpg

plagedugrandphare.jpg

À la plage Kotama du chef-lieu de wilaya, il y a un espace aménagé et balisé à même le sable. Il est réservé aux jeux de proximité. Des chaises y sont installées et les amateurs de sport et de loisirs s’y adonnent à quelques performances ou du moins assimilées comme telles. Quelques mètres plus loin, un podium où est installé un disc-jockey diffuse une musique rythmée qui fait le bonheur des nombreux ados venus écouter de la musique et danser sur le sable. De l’autre côté de la route, chargée par une circulation automobile très dense, un public qu’on peut qualifier de “gastronomique” est installé au niveau des terrasses des cinq pizzerias qui font face à l’esplanade. Cette année, les propriétaires de ces lieux affichent leur joie car ils font de bonnes affaires.
Jijel est redevenue une destination touristique très fréquentée durant l’été. Elle a accueilli, lors de la précédente saison estivale, au moins huit (8) millions de vacanciers. Une vraie transhumance sociale pour un rendez-vous convivial avec la mer et le soleil,

 

 

eclair.gif

12345
 

Découverte du Cameroun |
collias30 |
2 Pedales sur 1 Velo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | keil4
| surlesroutesenfamille
| De janvier a avril en Assam